BLOGUE

Les maux de dos et le rôle du kinésiologue

Les maux de dos et le rôle du kinésiologue

Les maux de dos représentent un important problème de santé qui affecte le quotidien d’un grand nombre de personnes. Au Canada, c’est 85% de la population qui en souffre au cours de la vie adulte!

À long terme, c’est l’activité physique qui aidera à régler le problème. Oui, physiothérapeutes, médecins et chiropraticiens sont nécessaires à certains moments du traitement. Mais s’en sortir à long terme se fera de manière active: déceler les limitations, réapprendre les patrons moteurs déficients et renforcer la musculature sont des concepts clés dans l’intervention réalisée par le kinésiologue. C’est LE professionnel de la santé qui sera le pilier de la réadaptation et de la prévention des douleurs lombaires à long terme.

Évaluation et suivi

Tout d’abord, lors des rencontres d’évaluation et de suivi avec un client symptomatique ou à risque de développer des douleurs lombaires, le kinésiologue a toujours en tête une liste d’objectifs bien précis qui amèneront le client à bouger avec aisance et à diminuer ses symptômes.

Le rôle du kinésiologue dans le traitement des lombalgies se résume à ces quelques étapes:

1. Identifier les patrons moteurs dysfonctionnels, les limitations de mouvement et les intolérances

Le kinésiologue commence d’abord avec une évaluation plus générale:

  • Posture (lordose accentuée, muscles faibles/rétractés, compensations, etc). L’évaluation posturale peut nous donner beaucoup d’information sur les causes de la douleur au quotidien. Une posture non adéquate peut causer une énorme surcharge sur la colonne lombaire et engendrer plusieurs problématiques.
  • Mouvements de base: se pencher, s’asseoir, se lever d’une chaise, tirer une porte…Ces mouvements semblent simples et anodins, mais ce sont souvent eux qui peuvent devenir handicapant au quotidien!

Lorsque l’évaluation générale est complétée, il s’en suit une évaluation spécifique qui a comme objectif de déceler les limitations de mouvement et intolérances de l’individu.

  • Intolérance en flexion: individu qui tend à amener la colonne en flexion accentuée dans toutes ses stratégies de mouvement. On peut penser aux personnes qui arrondissent le dos. Lorsque ces personnes ressentent des douleurs lombaires, ces dernières sont habituellement provoquées par des mouvements et postures qui amplifient la flexion (se pencher, être assis longtemps, etc).
  • Intolérance en extension: individu qui tend à amener la colonne en hyperextension. On peut penser aux personnes qui se tiennent excessivement droites. Leurs symptômes sont habituellement provoqués par des mouvements et postures qui amplifient l’extension du dos (marcher, marcher en pente, mouvements au-dessus de la tête, se tenir debout longtemps, etc).
  • Intolérance en compression: souvent combinée à une intolérance en flexion ou extension. Les symptômes sont provoqués par une compression excessive appliquée aux vertèbres (soit par une force ou par le temps). On peut penser aux individus qui ressentent de la douleur au dos lorsqu’ils courent, se laissent tomber pour s’asseoir ou restent assis longtemps.

Il est important de savoir que l’identification des intolérances du client est une section clé pour le kinésiologue. Elle permet d’orienter l’intervention à court, moyen et long terme. Connaître les limitations de la personne amène l’individualisation du traitement et permet d’en retirer un maximum de bénéfices.

2. Développer des exercices correctionnels appropriés à l’individu

Une fois les évaluations complétées, il est temps de prescrire des exercices appropriés qui aideront à décharger le dos. C’est à cet endroit que le kinésiologue se démarque des programmes d’exercices trouvés sur le web ou des entraîneurs qui prescrivent des programmes de manière aléatoire.

Le kinésiologue prescrit des exercices de façon réfléchie: tout ce qui est donné au client est en lien avec ses intolérances, ses limitations de mouvement, ses faiblesses et ses objectifs. Le corps est également considéré dans tout son ensemble: il faut être conscient qu’un segment peut en affecter un autre (ex: un manque de mobilité à la cheville peut avoir un incidence sur le dos). De voir plus loin que le segment affecté est également ce qui différencie le kinésiologue et le démarque de d’autres personnes dans le milieu de l’activité physique.

Voici un exemple très simple pour aider à comprendre le lien entre les intolérances de mouvement et la prescription d’exercice adaptée:

  • Un individu intolérant en extension pourra bénéficier de l’exercice de la planche, qui amène le tronc en flexion. Mais un individu intolérant en flexion risque de s’irriter et d’accentuer ses symptômes avec cet exercice. Ce dernier bénéficierait beaucoup plus d’une planche renversée, par exemple (qui amène la colonne en extension).

Développer des exercices correctionnels appropriés au client est la base de la réadaptation. L’intervention se doit d’être réfléchie, individualisée et adaptée à la personne. Si ce n’est pas fait de cette manière, il sera très difficile pour le client de se débarrasser de ses douleurs lombaires à long terme.           


Depuis le début de la pandémie, il y a une explosion du télétravail: la population passe en moyenne 20% de temps de plus assis tous les jours.

3. Bâtir une fondation solide et durable

L’étape qui aidera à diminuer la fréquence des symptômes pour éventuellement ne plus en avoir du tout. Pour y arriver, il faut réapprendre à bouger de la bonne manière et de rendre le tout naturel et automatique. C’est la reprogrammation des patrons moteurs. Les douleurs proviennent souvent de patrons moteurs déficients. La reprogrammation peut inclure:

  • Trouver la neutralité de notre colonne lombaire: c’est la position dans laquelle il y a le moins de tension et de stress infligé à la colonne et aux muscles.
  • Apprendre à bien se pencher ou ramasser un objet (utiliser les hanches, les fessiers, engager les muscles du tronc et le grand dorsal, etc).
  • Modifier la posture debout, assise, et même couchée.
  • Au niveau entraînement, réapprendre le squat, deadlift, press, et tout autre mouvement de base fondamental. Ce sont souvent des petits détails et changements apportés qui feront la différence entre un dos en santé et un dos constamment surchargé.
  • Renforcer les muscles de l’unité centrale (abdominaux et dorsaux, entre autres) et fessiers: plus ceux-ci seront forts et sauront QUAND et COMMENT s’activer, plus ils seront en mesure de supporter les forces au lieu que ce soit la colonne lombaire qui supporte le tout.

L’objectif à long terme? Automatiser ces patrons moteurs afin de les rendre naturels. Ne plus avoir à y penser, autant en situation passive et contrôlée que réactive. L’automatisation des mouvements de base aidera à réduire le stress lombaire au quotidien.

4. Progression et travail d’équipe à long terme

Une fois les patrons moteurs et mouvements fondamentaux intégrés, il ne reste plus qu’à y ajouter des progressions petit à petit! Le kinésiologue s’assure que le tout soit fait à un rythme approprié pour le client. L’individualisation et la progression des exercices sont des concepts extrêmement importants de l’intervention. De vouloir tout faire trop vite peut être autant nuisible que de ne rien faire du tout: d’où l’importance d’être suivi et encadré par un professionnel qualifié.

Une réadaptation active, la clé!

Il n’en faut pas plus pour démontrer la pertinence de l’activité physique dans le traitement et la prévention des douleurs lombaires. Mais encore faut-il que l’exercice soit prescrit et effectué de façon réfléchie et adaptée. C’est pourquoi le kinésiologue est ton meilleur allié!

Depuis le début de l’explosion du télétravail, la population passe en moyenne 20% de temps de plus assis tous les jours. On voit déjà l’incidence que cela inflige au corps: de plus en plus de personnes se plaignent de douleurs au dos et viennent nous voir pour trouver une solution. Sans exagérer, nous recevons des demandes sur une base quotidienne depuis quelque temps!

Tu veux améliorer la santé de ton dos à long terme et t’assurer de le faire de la meilleure manière qui soit? Nous avons les professionnels qualifiés qui peuvent t’aider!

Prends rendez-vous maintenant à info@elitefactor.ca

Par Éloïse St Maurice, kinésiologue