BLOGUE

La mise en forme

La mise en forme

J’ai fait un post sur mon FB perso l’automne dernier à propos de mon changement extrême à l’âge de 16 ans. Je pesais 310lbs à ce moment puisque je ne faisais pas de sport, je mangeais n’importe quoi et je me souciais peu de ma santé.

C’est simple, tout ce que tu peux faire pour ne pas être en forme, je le faisais. Heureusement, mon père m’a proposé de m’abonner au gym et une cascade d’événements positifs s’en est suivie :

  1. Une perte de poids majeure
  2. Le goût de faire du sport
  3. Un intérêt marqué pour mes études.

Ma vie a changé du tout au tout. Je suis passé du bum de secondaire 3 qui songeait à lâcher l’école, à un joueur de football qui est devenu un capitaine d’équipe et qui a gagné des championnats. Des histoires comme celle-ci, ça inspire… C’est vendeur !

Le post est devenu viral rapidement : 1432 likes, 153 commentaires et 915 partages.

Depuis quelques années, avec la montée de l’obésité au sein de la population, les programmes de perte de poids extrêmes se sont vites popularisés. Effectivement, ils représentent des revenus payants pour les entreprises.

Par contre, une perte de poids ne devrait pas faire partie de l’offre de service des entreprises. Voici pourquoi.


PETITE MISE À JOUR SUR LA MISE EN FORME

La perte de poids est une résultante de ton processus de mise en forme et de ton hygiène de vie. Non, ce n’est pas un  » programme  » en soi, comme on entend beaucoup parler dans les pubs…

Ce dont on devrait entendre parler un peu partout, en rapport à l’obésité, c’est la mise en forme. Car au final, une perte de poids durable survient à la suite d’un processus de mise en forme et non à cause d’un produit miraculeux, d’une diète spéciale ou d’un programme de ventre plat!

C’est, notamment, l’hygiène de vie qui permet de perdre du poids! Ça vient, entre autre, du fait que tu prends de meilleures décisions sur le plan alimentaire et que tu bouges plus au quotidien !


L’HYGIÈNE DE VIE

L’hygiène de vie, c’est quoi au juste? C’est l’ensemble des principes ou pratiques qui visent à préserver et à promouvoir la santé. L’alimentation saine, l’activité physique, le sommeil et la gestion du stress en font partie.

Et on peut difficilement faire abstraction de l’activité physique lorsqu’on parle de mise en forme. Entre autre, parce que la sédentarité représente l’un des principaux facteurs de risque de mortalité liée aux maladies non transmissibles.

Les statistiques démontrent que les personnes ayant une activité physique insuffisante ont un risque de décès majoré de 20 % à 30 % par rapport à celles qui sont suffisamment actives. C’est pourquoi on devrait mettre des efforts sur notre santé. Les gens sont collés à leurs écrans le jour et à la télé le soir. Les jeunes n’ont plus autant de périodes d’activités physiques à l’école et ils passent leurs temps libres sur les médias sociaux. Le manque d’activité physique est devenu un problème sociétal. Un problème qui affecte toutes les catégories d’individus…

Intégrer une activité physique à l’horaire…

Tu veux garder la forme? Évidement, je vais te dire d’aller au gym. C’est l’une des meilleures options! Nos entraîneurs sont les spécialistes de la prévention qui sont formés dans nos universités pour te prendre en charge et assurer que tu progresses à l’aide de bonnes décisions.

Mais l’entraînement représente, en moyenne, 3h d’activité physique par semaine pour la plupart des gens que je rencontre dans mon quotidien. Et bien que ce soit une habitude que plusieurs devraient encore adopter, dans une semaine de 168 heures, tu dois intégrer autre chose pour espérer maintenir une forme optimale. Ce sera assez facile de minimiser l’impact de tes 3 heures d’entrainement si tu fais n’importe quoi le reste du temps… surtout avec ton nouveau mode de vie en télétravail et le réfrigérateur à côté !


Qu’est-ce que tu peux ajouter à ton quotidien pour l’atteinte d’un poids santé ?

  1. Trouve une activité simple, selon ta situation, à laquelle tu peux t’adonner régulièrement durant la semaine (marche, vélo, hiking).
  2. Intègre ton activité aussi souvent que possible dans ton horaire.

Il y a un peu plus d’un an, on a décidé moi et ma conjointe d’intégrer une marche tous les jours dans notre horaire. Premièrement, en confinement, c’était une des seules façons d’aller prendre l’air et de bouger. Deuxièmement, pour le moral, c’était un must.

Rapidement, nos marches sont passées de 60 minutes à 90 minutes. Pour ensuite être de 120 minutes… Cette activité est devenue un incontournable de notre quotidien.

Plusieurs effets bénéfiques sont apparus avec cette nouvelle habitude :

  • Meilleure digestion
  • Perte de poids
  • Meilleur sommeil (avant d’avoir un enfant en juillet dernier…)
  • Concentration au travail
  • Diminution des courbatures suite aux entraînements

La marche est probablement l’un des exercices les plus sous-estimés quand on espère améliorer notre santé. Et pourtant, c’est ce qu’il y a de plus simple à mettre en place.

Recommandations chez l’adulte

https://www.who.int/dietphysicalactivity/factsheet_adults/fr/

Évidemment, d’autres facteurs sont très importants afin d’atteindre une bonne forme physique. Même si tu consacres beaucoup d’efforts au gym pour être en forme et que tu sors chaque jour pour marcher… Si tous les autres aspects de ta vie sont laissés au hasard, ce sera difficile d’atteindre une forme optimale.

Dans mes deux prochains articles sur le sujet, je vais m’attarder à l’alimentation et au sommeil.


Portait du niveau d’activité physique à l’échelle mondiale :


– Plus d’un quart de la population adulte mondiale (1,4 milliard de personnes) n’est pas suffisamment active.
– Environ 1 femme sur 3 et 1 homme sur 4 dans le monde ne pratiquent pas suffisamment d’activité physique pour rester en bonne santé.
– Les niveaux de sédentarité sont deux fois plus élevés dans les pays à revenu élevé que dans les pays à faible revenu.
– Il n’y a pas eu d’amélioration des niveaux mondiaux d’activité physique depuis 2001.
– Les niveaux d’activité insuffisante ont augmenté de 5 % (de 31,6 % à 36,8 %)  dans les pays à revenu élevé entre 2001 et 2016.

Pascal Champagne
spécialiste en performance